Plan régional des milieux humides et hydriques

Plan régional des milieux humides et hydriques

Participez aux ateliers citoyens! 

La MRC invite les citoyens et les organisations du territoire à participer aux ateliers citoyens afin de valider les éléments de diagnostic des milieux humides et hydriques par bassin versant et de proposer des objectifs et des pistes d’action pour la conservation de ces milieux. 
 

D'où vient le PRMHH?

Suite à l’adoption le 16 juin 2017 par l’Assemblée nationale du Québec de la loi sur la conservation des milieux humides et hydriques, les MRC se sont vue confier la réalisation d’un plan régional des milieux humides et hydriques (PRMHH) d’ici le 16 juin 2022. L’objectif du PRMHH est d’amorcer une réflexion en amont du développement territorial, dès l’étape de la planification, afin de permettre d’orienter suffisamment tôt les décisions en matière de conservation et d’utilisation durable des milieux humides et hydriques. Il s’agit d’un outil de planification des actions pour la conservation de ces milieux sur le territoire de la MRC, basé sur les trois principes suivants : le principe d’aucune perte nette, la gestion cohérente par bassin versant et la prise en compte des enjeux liés aux changements climatiques. Une fois approuvée par le ministère de l’Environnement et de la lutte contre les changements climatiques (MELCC), la MRC devra assurer la compatibilité du PRMHH avec le schéma d’aménagement et de développement durable (SADD). Le PRMHH doit être révisé à tous les dix ans. 

  

LEs Étapes pour y arriver
+
Pour élaborer le PRMHH, la MRC se base sur le guide publié le 19 juin 2018 par le ministère de l’Environnement et de la lutte contre les changements climatiques (MELCC). Le PRMHH se décline en 5 principales étapes :
  1. Préparation et amorce de la démarche (2019)
  2. Portrait du territoire basé sur le contexte d’aménagement du territoire et le contexte environnemental (2020)
  3. Diagnostic des milieux humides et hydriques par l’établissement des enjeux de conservation afin d’identifier ceux qui sont d’intérêt pour la conservation (2021)
  4. Engagement de conservation de la MRC quant aux milieux à protéger, à restaurer, à créer ou pouvant être utilisés de façon durable (2021/2022)
  5. Élaboration d’une stratégie de conservation basée sur des orientations et des objectifs et comprenant un plan d’action et des mesures de suivi (2022, adoption du PRMHH par la MRC au plus tard le 22 juin 2022)

La MRC s’est jointe aux six autres de l’Estrie afin de réaliser conjointement les trois premières étapes de l’élaboration du PRMHH. Les informations concernant la démarche estrienne concertées pour les PRMHH sont disponibles ici.

Les dernières étapes relatives au choix de conservation et à la stratégie de mise en œuvre seront réalisées par la MRC.  Dans le contexte des lignes directrices en matière de consultation et participation que la MRC a adopté en 2020, deux comités de travail seront formés afin d’émettre des recommandations au comité régional sur les milieux naturels et l’environnement de la MRC (CMNE) en charge de piloter ce dossier, soit un comité technique et un comité consultatif municipal.

Carte interactive des milieux humides et hydriques
+

La carte interactive permet de visualiser des données issues de la méthodologie développée à l’échelle estrienne pour déterminer :

  • des milieux humides d’intérêt régional pour la conservation de la biodiversité
  • les services écologiques fournis par les milieux humides
  • l’offre et la demande en service écologique des milieux hydriques

La carte permet également de mettre en relation des éléments du contexte d’aménagement du territoire tel que certaines contraintes naturelles, les grandes affectations, les périmètres urbains et les zones d’expansion.

Les données présentées dans la carte interactive ne constituent pas la sélection des milieux humides et hydriques d’intérêt et n’a pas de valeur légale. Il s’agit plutôt d’un outil d’aide à la décision pour le PRMHH.

Carte interactive des milieux humides et hydriques

POurquoi protégéer les MHH?
+

La présence des milieux humides et hydriques offre de nombreux services écologiques qui constituent une richesse collective et permet de réduire les coûts pour la société, en voici des exemples :

  • Renforcement de la résilience des terres agricoles et des forêts grâce à la présence de milieux humides et hydriques : filtre contre la pollution; rempart contre l’érosion; rétention des sédiments; rétention de l’eau à des fins d’irrigation, etc.
  • Contribution à la lutte contre les changements climatiques : rôle majeur des milieux humides comme puits de carbone grâce à la séquestration des émissions de gaz à effet de serre.
  • Rôle important des milieux humides et hydriques dans la régulation de l’eau : réapprovisionnement des nappes phréatiques; atténuation des inondations; maintien du débit des cours d’eau pendant les périodes de sécheresse.
Portrait des MHH
+

La MRC se situe en tête de bassin versant de la rivière Saint-François. Le territoire est parcouru par de nombreuses rivières dynamiques et mobiles. Des zones inondables y sont identifiées et représentent environ 4 093 ha. À ces aléas fluviaux, s’ajoutent également des cônes alluviaux et des zones de mobilité associés à la rivière Coaticook.

 Plusieurs milieux humides sont également présents sur le territoire. Le plus récent exercice de cartographie des milieux humides réalisé par Canards Illimités Canada (2020) fait état d’environ 11 270 ha de milieux humides dans la MRC, ce qui représente environ 8,4% du territoire de la MRC de Coaticook. Cette faible proportion de milieux humides fait de la MRC, le territoire ayant le moins de milieux humides de l’Estrie, la moyenne estrienne étant d’environ 14,7%.

 

En tout temps, faites-nous part de vos commentaires, préoccupations, documentations (mémoires, avis techniques, photographies, rapports, etc.) ou encore des idées en nous écrivant.

Haut
de page